(1968)

Jamais plus 

bklzeriz

Que j'aimais suivre dans tes yeux 

La course lente des nuages.

Cet été je t'ai vu, pélerin amoureux

Vagabonder sans but avec tes chimères .

Du bout du quai tu regardais partir

Ces superbes voiliers lourds de tes rêves.

Et moi, un jour, cachée,je t'ai vu partir.

Départ sans retour, larmes de detresse,

Alors j'ai compris l'infinie tristesse 

Des mots : jamais plus .

                                     E.B.             

IMGP1671