( 24 mars 1968 )

François

907hyd10 

Oh François que ma peine est grande 

Oh François depuis ces longs mois 

Sans ta présence auprès de moi.

Déjà ton visage se dissipe

Et il ne me reste de toi

Qu'une lettre et des souvenirs .

Jamais depuis plus de cinq mois 

N'ai cessé de penser à toi.

Tout le jour et encore la nuit

Tu es présent auprès de moi.


Oh François quand te reverrai-je?

Oh François peut-être jamais

Tu ne seras auprès de moi .

Ce ne sera jamais possible

De vivre toute une année sans toi.

Déjà mon désespoir est grand

Depuis le temps que je t'attends . 

                                                        E.B.              

IMGP1685