(1968)

L'Attente 

amour-fixe_pt-8

Il n'est que mardi soir

Mais mon coeur plein d'espoir

Vient en un court quatrain

Te chanter ce refrain.

 

Je t'entends, je te vois

Je crois que tu es là

Mais lorsque je m'approche

Au vide je m'accroche.

 

Et longuement je pense

A cette longue absence

Aux jours maudits et longs

Qui semblent pourtant bons.

 

Car au bout du chemin

Il n'y a plus de chagrins

Plus de ces pluies troublantes 

Mais la joie et la détente.

 

Et bien plus que la joie

Je sais que tu sauras

M'apporter les beaux jours

Dont je rêve chaque jour.

                                        E.B.

492zwsqs