(1969)

Tristesse

061

Ce soir encore tu es absent.

Seule ma mémoire se souvient

De ce visage qui trop souvent

Est la cause de mon chagrin.

 

Comme tous les autres soirs encore

La lune se voile à mes yeux.

Mais est-ce la brume qui s'endort

Ou bien les larmes de mes yeux?

 

De mon présent tu es absent

Tu ne vis que dans mon passé.

Ton regard jadis si brillant

Par le temps semble s' effacer.

 

Le chagrin me ronge toujours 

Car jamais tu n'es près de moi,

Et le soir je compte les jours 

Qui me rapprocheront de toi .

                                 E.B.